Dans cette vidéo, je vous explique :

  • Ce qu’est le gluten.
  • Pourquoi il a si mauvaise presse ?
  • Quelles sont les alternatives à la farine de blé ?
  • Comment réussir ses pâtisseries et préparations salées sans gluten ?

Pour celles qui préfèrent lire, vous trouverez un résumé ci-dessous.

Qu’est ce que le gluten ?

Le gluten est un ensemble de protéines contenue dans le grain de certaines céréales comme le blé, l’épeautre, le petit-épeautre, le seigle et l’orge.
Dans la cuisine, il fait office de liant et permet à la pâte d’être élastique, de gonfler et apporte du moelleux au préparation.

Pourquoi a-t-il si mauvaise presse ?

Le gluten a mauvaise presse car de nos jours, il est surconsommé. La faute incombe en partie aux industriels de l’agro-alimentaire qui ont génétiquement modifié le blé originel pour en avoir un plus grand rendement. Cela n’a ps été sans conséquence sur la structure du blé puisque si le grain contient plus de protéines, il contient également plus de gluten.

Et comme le blé est partout dans notre alimentation, que ce soit au petit-déjeuner avec des céréales, à midi avec le pain et au souper dans les pâtes, vous en consommez de grande quantité. Et malheureusement, notre système digestif n’a pas été conçu pour le digérer en grande quantité. Et les conséquences, certaines d’entre-vous les connaissent : inflammation de la muqueuse intestinale, intolérance, diminution de l’immunité, leaky gut, bref, votre santé en pâti sur le long terme.

Quelles sont les alternatives à la farine de blé ?

La première étape serait d’acheter des farines de blé anciens  et moins trafiqués comme la farine de petit-épeautre qui contient moins de gluten naturellement. Elle est excellente pour la fabrication des pains et des pâtes par exemple. Cependant, elle est assez coûteuse et ne convient pas toujours pour la pâtisserie.

Ensuite, je vous propose quelques variétés courantes à avoir dans vos armoires et qui servent pour toutes les préparations “classiques” :

  • Les farines de sarrasin, de mais, de châtaigne, de riz complet
  • les fécules de mais, de pdt et de tapioca
  • les farines d’amande ou d’autres oléagineux qui ne sont pas des céréales mais qui peuvent les remplacer.

Il existe d’autres farines sans gluten au goût plus spécifique que je n’utilise pas souvent comme les farines de quinoa, millet, souchet, manioc, teff, lupin, amarante et sorgho.

Comment réussir ses pâtisseries et préparations salées sans gluten ?

Mes 3 trucs et astuces.

Pour remplacer le gluten et donner du moelleux et de l’élasticité à vos préparations, vous pouvez utiliser :

  1. Le mix Gom qui est une préparation de psyllium blon et de gomme d’acacia.
  2. Le gomme de Guar qui permet d’épaissir les préparations froides et chaudes.
  3. La fécule d’arrow-root, qui est un épaississant et un liant naturel.

Mise en garde : les “gommes” sont d’un naturel laxatif. Si vous avez un intestin fragile ou allez trop bien à selle, il est important d’en limiter leur consommation

 

Voilà mon partage d’aujourd’hui, j’aimerais beaucoup lire dans les commentaires vos expériences culinaires et pratiques sur le sujet !
Est-ce que vous avez déjà essayé de remplacer votre farine classique par d’autres farines et que cela n’a pas donné le résultat escompté ?
Ne soyez pas timide et échangez moi votre expérience afin de mieux vous aider !
A très bientôt !

Vous pouvez également découvrir ici une recette de cake moelleux sans gluten et ici une recette de madeleines sans gluten.

Hilde est nutritionniste, diplômée du Cerden®. Diplômée en sciences du travail à l’Université Libre de Bruxelles, elle s’est également formée au coaching évolutif®, à la Mindfulness, l’alimentation hypo-toxique, la PNL et le shiatsu. Elle accompagne les femmes actives qui veulent booster leur énergie et leur immunité avec une alimentation et un mode de vie sains.

Epicurienne et passionnée depuis toujours par la cuisine, elle se met un point d’honneur à faire découvrir que « manger sain et se faire plaisir », c’est possible !