Ce contenu t'a plu ? N'hésite pas à le partager 🙏

Plats sains et équilibrés : mes astuces pour que cuisiner ne soit plus une corvée

Préparer des plats sains et équilibrés semble une corvée pour beaucoup de femmes. Est-ce ton cas ?

Ce n’est pas que tu détestes cuisiner loin de là. Tu aimerais proposer à ta famille une alimentation saine pleine de bons nutriments. Seulement, tu coures après le temps et tu dois te dépêcher afin de préparer les repas pour une heure raisonnable.

Après une journée de boulot, tu as juste envie de te reposer, aller marcher ou faire une activité relaxante, mais surtout ne pas enfiler ton tablier et cuisiner !

Le pire, c’est que tu sais que manger sain et équilibré va t’apporter de l’énergie et agir positivement sur ta santé, mais tu ne sais plus pas où commencer et par manque de temps, tu abdiques.

Si ces quelques phrases raisonnent en toi, tu découvriras dans cet article comment t’y prendre pour que cuisiner des plats sains et équilibrés deviennent un plaisir et plus une corvée.

plat sain

Cuisiner, un acte d’amour 

Et si cuisiner des plats sains et équilibrés était un acte d’amour ?

Il est vrai que je cuisine depuis ma plus tendre enfance. Mes parents sont de fins gourmets et ayant fait l’école hôtelière, j’ai acquis les bases qui me permettent d’être à l’aise et autonome.

Mais je suis aussi maman, et j’ai 49 ans. Cela fait des années que je prépare des repas pour la famille aussi. Je pourrais m’en lasser, en avoir marre et c’est parfois le cas !

Malgré tout, la cuisine saine est un plaisir, reste synonyme de détente et de bien-être à 80% du temps 😊

Comment cela se fait-il ?

Nous allons en parler plus bas. Je vais t’expliquer pourquoi parfois, cuisiner ressemble aussi à une corvée !

SAVOIR et AIMER cuisiner : quelle différence ?

Je fais aussi la différence entre SAVOIR et AIMER cuisiner.

En effet, j’ai des clientes qui savent cuisiner, mais qui n’aiment pas (cuisiner = corvées) ; j’en ai d’autres qui aiment, mais qui ne savent pas comment cuisiner sainement (cuisiner = compliqué par manque de connaissance) !

Dans ce deuxième cas, je me fais un plaisir de les accompagner à changer leurs habitudes en cuisine. Je leur apprends à adopter les bons gestes qui soutiendront leur immunité (et Dieu sait si en ce moment, cela prend beaucoup d’importance), qui augmenteront leur énergie, qui soulageront des douleurs ou désagréments digestifs, ou qui leur permettront d’atteindre leur poids de forme.

aimer cuisiner

Cuisiner des plats sains et équilibrés : apprendre à Aimer cuisiner

Nous allons donc nous concentrer sur AIMER CUISINER (le contraire de la corvée journalière).

La bonne nouvelle, c’est qu’AIMER cuisiner n’est pas une aptitude inscrite ou pas dans tes gênes.

Tu peux donc inverser ta manière de concevoir le verbe cuisiner !

Et si je te dis que :

  • Aimer cuisiner, va bien plus loin que préparer un repas ou cuire des aliments.
  • Aimer cuisiner, est un acte de bienveillance envers toi, ton corps et ta santé.
  • Aimer cuisiner, c’est être en lien avec la nature, avec ce qu’elle nous offre de plus précieux,
  • Aimer cuisiner, c’est te connecter à ton corps, ton ressenti et écouter les messages qu’il t’envoie, car ton corps sait ce dont il a besoin pour être en forme.
  • Aimer cuisiner, c’est un acte d’amour envers toi et envers sa famille.
  • Aimer cuisiner, c’est prendre soin de toi pour atteindre tes objectifs et poursuivre tes rêves.

Alors, qu’est-ce qui te vient à l’esprit en lisant ces quelques lignes ?

Tu dois peut-être penser que je viens d’une autre planète ?

Est-ce que cela change ta vision des choses ?

J’espère que oui !

MAIS ALORS, pourquoi est-ce que cuisiner ressemble davantage à une corvée ou une perte de temps ?

Avec l‘expérience de mes clientes, je me suis rendu compte que c’est souvent dû à un stress quotidien dû à un manque de gestion du temps ou d’organisation : la fameuse charge mentale.

La charge mentale des femmes et la cuisine

Nous vivons dans une société de consommation et de loisirs où la cuisine est souvent reléguée au second plan.

La femme travaille autant que l’homme, mais il faut bien avouer que la distribution des activités essentielles à la vie domestique d’une famille n’est pas encore tout à fait en équilibre.

Selon l’Insee, en 2010, les femmes prenaient en charge 64% des tâches domestiques et 71% des tâches parentales au sein des foyers. En 1985, ces taux s’élevaient respectivement à 69% et 80%.

Plus simplement dit, cette quantité de tâches provoque chez la femme une « charge mentale » importante.

Définition de la charge mentale

J’aime beaucoup la définition de la chercheuse Nicole Brais de l’Université Laval de Québec.

Elle définit « La charge mentale comme le travail de gestion, d’organisation et de planification qui est à la fois intangible, incontournable et constant, et qui a pour objectif la satisfaction des besoins de chacun et la bonne marche de la résidence ».

Rien qu’en lisant cette phrase, j’en ai le tournis !

Génératrice de stress, cette charge mentale a un impact négatif sur ton bien-être et ton état d’esprit.

Charge mentale et corvée cuisine

Quand tu es stressée et que tu coures après le temps, quelle est la dernière chose que tu as envie de faire : réfléchir au menu de la semaine !

Et quand tu te sens stressée, quel est ton rapport avec la cuisine ?

Nulle bien sûr ! Dans la plupart des cas, cuisiner deviendra une énième corvée ! On choisira les solutions de facilité qui ne sont en général pas des plats sains et équilibrés !

La pizza du congélateur ou un de tes classiques, mais c’est la 5e fois sur le mois que tu le cuisines et tu commences à en avoir marre ! Bref, on va aux antipodes du bien-être, non ?

Alors, pour AIMER cuisiner, il me semble primordial d’apprendre à s’organiser, gérer son temps et sa charge mentale !

Je vais être honnête, cela ne s’apprend pas du jour au lendemain !

Cependant, je peux déjà te mettre sur la piste avec quelques astuces faciles et qui t’aideront à te mettre sur les rails du mieux-être afin que cuisiner des plats sains et équilibrés ne soit plus une corvée !

Quelles sont mes astuces pour ne plus penser corvées en cuisinant ?

1re astuce : se faire du bien

Dans l’organisation d’une semaine, il y a bien sûr des priorités auxquelles on ne sait pas déroger : conduire les enfants à l’école, aller au travail, faire les courses, nettoyer, ranger, aller chez le médecin, ….

Cependant, la 2ème priorité qui passe souvent à la trappe dans ce planning, c’est toi ! Je me trompe ?

Comme je l’ai dit plus haut, il est important d’alléger sa charge mentale et donc d’avoir des activités qui vont en ce sens : sport, lecture, marche, activité artistique, etc.

Ton objectif : prendre RDV avec toi seule. Cela peut être 15’ par jour, 1h par semaine, 1 après midi, l’important, c’est de le fixer à l’agenda.

déléguer

2e astuce : la délégation

« Manger des plats sains et équilibrés » est en réalité un ensemble de tâches et préparatifs. Je citerais par exemple : aller chercher les courses que tu as commandées sur le web, le rangement de la cuisine, la vaisselle, le nettoyage des légumes, débarrasser la table, trouver des idées pour le menu, …etc.

Ton objectif : déléguer 1 ou plusieurs tâches connexes à la cuisine

3e astuce : la détox digitale

Les réseaux sociaux sont de vrais mangeurs de temps. J’en sais quelques choses pour être une web entrepreneuse. De plus, l’écran fatigue énormément. On peut perdre parfois des minutes et même des heures précieuses en se laissant « happer » par les publications.

Ton objectif : accorde-toi un temps limité en te mettant un timer ou une application qui te bloque après le temps écoulé !

4e astuce : le bon timing

On sait maintenant que le multitasking augmente la charge mentale et ne fait pas gagner en efficacité. Ce que je vais te proposer ici est assez inhabituel pour la plupart des femmes qui ont mille choses à faire !

Quand tu es dans ta cuisiner, c’est pour cuisiner et pas pour téléphoner à ta copine, écouter un podcast ou faire une lessive !

L’idée ici est de cuisiner en pleine conscience, d’observer, de goûter, de réfléchir, de combiner, de retenir, d’apprendre !

Tu es seule avec tes enfants, prévois de les occuper à ce moment-là avec un jeu. Cuisiner avec ses enfants se fera plutôt le week-end quand tu seras moins pressée ou stressée.

J’aimerais que tu « essayes » de voir ce moment comme un moment de déconnection de ta journée, un moment de méditation ou tu ne penses à rien d’autres qu’à ce que tu es en train de faire !

Ton objectif : prévoir 30’ pour la préparation des repas SANS rien faire d’autre que cuisiner. Alors, prête à tenter l’expérience ?

5e astuce : « Faire sa mise en place »

« Faire sa mise en place » est un terme typique au métier de restaurateur. C’est préparer en cuisine tout ce qui peut faire gagner du temps afin de délivrer les plats rapidement tout en conservant la fraîcheur dans l’assiette !

A ne pas confondre avec le batchcooking qui est la préparation totale des repas dont je ne suis pas une adepte (mais pas contre non plus !).

J’effectue des « préparatifs d’avance » qui me permettent de gagner un temps de fou en semaine !

En voici quelques-uns des gestes que je conseille à mes clientes :

  • Nettoyer les légumes avant de les mettre au frigo : cela n’a l’air de rien, mais quand tu n’as plus qu’à les couper et les mettre à cuire = 10 à 15’ de gain de temps.
  • Cuire une grande casserole de soupe dont tu congèleras des portions = 20’ de gain de temps.
  • Préparer des bâtonnets de légumes pour 3 jours que tu mettras sous-vide. Cela permet d’avoir des en-cas sains tout prêt et des légumes pour les boites à lunch = 10’ de gain de temps.
  • Tremper les lentilles et les cuire = 15’ de gain de temps.

Ton objectif : choisir un ou deux préparatifs d’avance à faire le weekend par exemple.

 

Alors, quelle est la première astuce que tu aurais envie de mettre en place ?

Comme je le conseille à mes clientes, un pas à la fois pour un résultat durable !

D’ailleurs, n’hésite pas à télécharger mon e-book gratuit : « « mes 5 premiers pas vers une alimentation saine et énergisante »

Si tu as des questions ou un partage d’expérience, n’hésite pas à les poser ci-dessous, je me ferai un plaisir de te répondre.

Hilde

 


Ce contenu t'a plu ? N'hésite pas à le partager 🙏