Prévention du cancer du sein : 3 pistes à explorer

Bonjour mes épicuriens,

D’après les statistiques actuelles, plus d’une femme sur 10 est concernée par la maladie, est-ce votre cas ?
Saviez-vous qu’une femme a entre 10 et 12% de mal chance de développer un cancer du sein au cours de sa vie ? Cela représente plus d’une femme sur 10, c’est énorme, non ?

Vous avez envie de changer vos habitudes alimentaires et ne savez pas par où commencer, cliquez ici pour télécharger mon guide gratuit et connaitre les 10 clés pour embarquer tout en douceur vers une alimentation respectueuse de votre santé. Vous serez redirigé vers une autre page et pourrez revenir à cet article après.

J’avais envie d’aborder ce sujet car j’ai “encore” appris ce matin qu’une connaissance venait de se faire opérer et combattait pour le moment cette maladie.
De plus, ce sujet délicat me touche beaucoup car il concerne également de près ma famille. En effet, ma mère a eu un cancer du sein il y a 5 ans et sa sœur est décédée du cancer des ovaires. Ma sœur et moi-même vivons également avec cette épée de Damoclès qu’est la mutation BRCA2, un gène « mutant » qui augmente notre risque à 60%. Autant vous dire que j’ai bien creusé le sujet sans pour autant me prendre la tête ! 

Le but de cet article n’est en aucun cas vous donner des conseils médicaux.

J’aimerais ici vous vous donner quelques pistes pour augmenter votre immunité et agir préventivement contre le cancer du sein en plus des conseils de bases données par la fondation contre le cancer qui sont :

  1. Ne pas fumer ou s’exposer passivement à des fumées
  2. Pratiquer une activité physique suffisante
  3. Contrôler son poids et manger sainement
  4. Modérer sa consommation d’alcool
  5. Agir préventivement sur le cancer de la peau

Prévention du cancer du sein : 3 pistes à explorer

 

1. (Re)trouver et suivre son instinct alimentaire

Je vais vous partager une anecdote très révélatrice : pendant sa chimio-thérapie, ma maman ressentait le besoin de manger certains aliments et pas d’autres qu’elle avait l’habitude de consommer.

A votre avis, d’où viennent ses envies que l’on pourrait aussi trouver chez la femme enceinte?

Comme l’explique le Docteur Christian Christian Tal Schaller  dans une de ses livres, notre corps est une machine ultra performante. Lorsque nous sommes en situation de carences, le cerveau à cette faculté de nous mettre sur a piste de ce qu’il faudrait manger pour combler ces déficits. Le hic est qu’a l’heure actuelle, dans notre vie effrénée, nous ne nous écoutons plus. De plus, l’alimentation transformée nous a fait perdre le goût des aliments originels. Notre cerveau est biaisé par les additifs contenus dans les préparations et nous avons perdu notre instinct alimentaire.

2. Gérer ses émotions

D’après une étude récente (2017), un état de stress continu et répété entraînerait une dérégulation de la production du Cortisol, l’hormone du stress qui impacterait négativement le système immunitaire. Affaiblie, la personne serait davantage susceptible de développer un cancer.

Vous l’aurez compris, il est temps de trouver des trucs et astuces  pour devenir et rester zen !

Bonne nouvelle ! Il y a mille et une façon de gérer ses émotions en passant par des techniques comme l’EFT (Emotional Freedom Technique), la méditation, la pratique de la gratitude, la pleine conscience, le sport, le yoga, les arts créatifs, la musique et le chant, …etc. A vous de trouver votre bonheur !

A ce sujet, je vous invite à visionner cette courte vidéo de Robert Waldinger, directeur de l’étude d’Harvard expliquant les résultats de la plus longue étude menée dans l’histoire concernant le bien être émotionnel et physique.
L’étude démontre qu’avoir quelqu’un sur qui compter détend votre système nerveux, aide votre cerveau à rester en meilleure santé pendant plus longtemps et réduit autant les douleurs émotionnelles que physiques.
Les données sont également très claires, ceux qui se sentent seuls sont plus susceptibles de voir leur santé physique diminuer plus tôt et de mourir plus jeunes.

3. Quelques pistes nutritionnelles

A votre avis, quelle est le carburant préféré des cellules cancéreuses ?  

LE SUCRE RAFFINE, eh oui !

Vous saviez déjà que le sucre raffiné n’était pas votre meilleur allié pour votre silhouette. Maintenant, vous savez également que pour agir préventivement contre le cancer, le sucre doit être consommé de manière occasionnelle et  remplacé par des alternatives non-raffinées plutôt que des édulcorants qui modifient la flore intestinale et agissent également négativement sur la prise de poids.  

Qu’entend-on par sucre raffiné et rapide ?

  • Le sucre blanc en poudre (betterave ou canne à sucre)
  • Les sirops de sucre fabriqués à partir de céréales (Maïs, blé,…)
  • Les féculents « blancs » comme les pâtes, le pain, les céréales

Au niveau nutritionnel, il me parait évident de faire un check up complet  afin de détecter une éventuelle carence en micronutriment (vitamines et/ou minéraux). Le cas échéant, le corps ne fonctionne pas de manière optimale. Il est également très important de faire le plein d’oméga 3 et de vitamine D.

Où trouve-t-on les fameux omégas 3 ?

  • Végétaux : huile vierge de première pression à froid riche en oméga 3, les noix, certains légumes verts à feuilles (épinards, laitue, la mâche …)
  • Animaux (EPA/DHA) : petits poissons gras 

En Europe, la vitamine D est conseillée en complément alimentaire en automne et en hiver, période pendant laquelle le taux d’ensoleillement est faible. Moi, je la conseille toute l’année, surtout si vous êtes une personne à risque. Consultez votre médecin à cet effet.

Sources :
https://www.cancer.be/la-fondation-contre-le-cancer
Psychological distress in relation to site specific cancer mortality https://doi.org/10.1136/bmj.j108 (Published 25 January 2017)
Christian Christian Tal Schaller  dans son livre « L’alimentation plaisir, se nourrir et se régénérer agréablement et naturellement »
Photos Pixabay

=> Vous avez envie d’aller plus loin dans votre approche alimentaire, n’hésitez pas à me contacter ou prendre RDV pour une séance découverte.

=> Ma confrère Leyla Fagnoul de Partez du bon pied située à Villers la Ville, propose des soins bien être uniques et vraiment aidants pour les personnes en chimiothérapie. N’hésitez pas à la contacter de ma part via son site.

Enfin, si vous avez des questions ou remarques en lien avec cet article, n’hésitez pas à commenter ci-dessous.